Sumotic, E-réputation, veille internet, community management

18 janv. 2009

Entente illicite entre Canal+ et M6 ?

Le Conseil de la concurrence soupçonne Canal+, TF1 et M6 d’entente sur les chaînes sportives lors de la fusion entre CanalSat et TPS.

Le Conseil de la concurrence s’est autosaisi en mai dernier concernant les accords signés en août 2006 lors du rachat de TPS à TF1 et M6 par Canal+. Selon le Figaro, il était alors demandé à M6 et TF1 de « ne pas éditer de chaînes thématiques payantes sport ». Ainsi, le groupe Canal+ s’assurait d’être seul acteur du marché, les deux autres chaînes ne pouvant créer une nouvelle plateforme, tout en limitant les enchères sur les droits sportifs.

Déjà, lors de la fusion, le Conseil de la concurrence avait émis des doutes sur les termes du rachat de TPS. L’avis du conseil n’avait pas été suivi à l’époque par le ministère de l’économie qui avait autorisé le rapprochement. Bercy avait toutefois demandé au groupe Canal+ et à sa maison-mère Vivendi de prendre 59 engagements sur six ans, « garantissant que l'opération n'aura d'effets négatifs sur aucun des marchés concernés ». Ces engagements devaient également permettre de « faciliter l'accès des opérateurs TV et de VOD (vidéo à la demande) aux droits sur les contenus audiovisuels attractifs (du nouveau groupe), en particulier les manifestations sportives », selon un communiqué diffusé alors par Canal+.

D’après le Figaro, le Conseil de la concurrence a rendu son rapport aux 3 chaînes leurs précisant les points douteux il y a moins de 10 jours. Les trois opérateurs devront sans doute d’ici peu justifier le bien-fondé de ces accords. Pour le moment, les trois groupes se sont abstenus de tout commentaire sur l’affaire.

Publié par Audrey Perot, le 16-01-2009, Médias - Tout sport
Reblog this post [with Zemanta]