Sumotic, E-réputation, veille internet, community management

10 janv. 2009

Jérôme Hardy : « Rescapé du Dakar 2009 »


Jérôme Hardy voit beaucoup d’avantages à disputer un Dakar en Amérique du Sud. Avec son pragmatisme doublé de passion, il énumère : « L’Afrique, je connais. Et nous sommes nombreux dans ce cas. Personnellement j’ai fait mon premier rallye de l’Atlas en 1986, alors…Il n’y avait plus de découverte. Là, en revanche, les paysages seront nouveaux. Nous découvrirons aussi une autre façon de vivre. » Porté par sa belle 34ème place lors de son premier Dakar en 1998, Jérôme Hardy, patron de la structure Hardy Racing Team, repart avec son copilote historique, Frédéric Bécart, qui était précisément à ses côtés cette année-là. « Nous courons ensemble depuis longtemps, résume Jérôme et l’on connaît très bien la voiture. » L’objectif reste une participation honorable et une arrivée à Buenos Aires. Le plateau des T2, dans lequel évolue l’équipage, donne cependant des idées au pilote : « Il est sûr que l’on peut toujours se prendre au jeu de la course. Il y a plusieurs concurrents qui se tiennent dans cette catégorie. Mais sur la trentaine d’engagés on peut être entre 5 et 10 à rouler pour emporter la catégorie. » Frédéric Bécart est un peu moins précis et préfère penser à une course d’attente. « La course est longue. Elle ne s’annonce pas simple et il y a du monde. Donc nous verrons au bout de quelques étapes. » Auteur d’une saison 2008 plutôt réussie, avec une bonne participation à la Transorientale et une sixième place au Shamrock, Frédéric personnifie l’enthousiasme d’un équipage rôdé et raisonnablement ambitieux.

Reblog this post [with Zemanta]