Sumotic, E-réputation, veille internet, community management

13 mai 2012

La France aime ses entrepreneurs, mais surtout leur argent

Une interview édifiante de Marc Simoncini (fondateur de Meetic), qui explique sur BFM Business l’absurdité de la fiscalité française qui pénalise les fonds d’investissement finançant le développement des startups et jeunes entreprises avec l’ISF alors que dans le même temps les tableaux ne sont pas taxés.
Une illustration (parmi d’autres) du décalage entre la vision politique de l’entreprise et la réalité.
« Plutôt que d’investir dans des jeunes entreprises, je vais couvrir ma maison de tableaux… »